Se porter caution

Se porter caution

C’est un engagement important.

Payer les dettes d’un débiteur pour un montant précis, pendant une durée précisée est un acte risqué, signé manuellement, qui implique une connaissance parfaite des conséquences (saisies possibles des biens).
Ce cautionnement peut être simple : le créancier doit d’abord tenter d’obtenir de son débiteur d’être payé. Ce n’est qu’ensuite qu’il pourra demander au garant de payer par le biais d’une procédure de recouvrement contre le débiteur. C’est ce qu’on appelle le “bénéfice de discussion”. 

Le cautionnement peut être aussi solidaire. Dans ce cas, le créancier peut directement solliciter la caution de payer, sans avoir à prouver qu’il a déjà tenté d’obtenir un paiement de la part de son débiteur. Ce type de cautionnement est le plus utilisé.
Cette action de cautionnement est souvent demandée en cas de prêt ou de location de logement.
Se porter caution n’est pas un simple service rendu à un proche mais un véritable engagement qui peut être lourd de conséquences. Même si l’étendue de l’engagement ne peut dépasser ce qui est dû par le débiteur défaillant, il dépend tout de même de ce qui a été signé : si le cautionnement évoque uniquement les dettes principales, la caution ne devra payer que ces dettes. Dans le cas contraire, toutes les autres dettes qui pourraient découler de la dette principale (frais supplémentaires) seront également dues par la caution.

Page 4 sur 19